EnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Aider le projet “Tsipotiky”

La pérennité du projet est assurée par :

– l’engagement de l’association « le Chêne et le Ravinala » et du Dr Abdou qui depuis des années travaillent sans cesse à la construction du dispensaire et qui voit enfin celle-ci aboutir.

– l’engagement des collectivités territoriales qui ont financées le projet.

– l’arrivée de nouveau partenaire comme le Rotary Club de Sedan qui t finance, et qui croit à l’aboutissement le projet.

– l’engagement de notre association, motivée à faire ses preuves et à soutenir le fonctionnement du « Tsipotiky ».

– l’engagement du centre hospitalier de Sedan, prêt à signer un accord de partenariat entre les structures, dans le but de soutenir et de faciliter les échanges intellectuels.

– Et enfin, par l’attente de la population locale que nous avons ressentie lors de nos missions.

Faire le point régulièrement par le réseau internet sera un bon indicateur de pérennité.

Évaluations :

Fonctionnement économique :

Le fonctionnement financier du dispensaire sera assuré par :

– les consultations, les gestes chirurgicaux

– les dons et les subventions jusqu’à l’équilibre.

La tarification des soins sera adaptée, symbolique pour la population des villages environnants, progressive en fonction des revenus

Les nombreux touristes de l’ile de Nosy Be, participeront à l’effort, en payant le plein tarif.

Dynamique engendrée :

La construction du dispensaire a déjà engendré une dynamique économique locale.

Dès l’ouverture, la structure sanitaire va répondre aux attentes des Malgaches en mal de soins et beaucoup de personnes n’hésiteront pas à faire des dizaines de kilomètres pour se rendre au dispensaire. (Constat fait lors de notre mission exploratoire)

Pour notre association, c’est l’assurance de partager notre savoir faire en s’enrichissant de la culture malgache, tout en contribuant à donner des soins à une population démunie et de persévérer dans nos objectifs pour aider « le Tsipotiky ».

Maintenance et entretien du projet :

Nous devons assurer un contact permanent par le réseau internet, afin de répondre rapidement aux différents problèmes soulevés.

Assurer la maintenance des appareils techniques du dispensaire, des techniciens médicaux de la Réunion pourraient venir le faire (en cours d’évaluation)

Assurer la recherche de fond financier avec nos partenaires, jusqu’à l’obtention de l’autonomie économique de la structure (prévue dans quatre à cinq ans).

L’évaluation des résultats se fera dans un premier temps sur le terrain avec nos formateurs, puis par les relevés périodiques de l’activité du « Tsipotiky »

Nous pourrons collaborer à la gestion du dispensaire en fonction des résultats et des besoins.